Cirque de Salazie

SALAZIE 97.433

Superficie : 10.380 ha. Population : 7500 habitants.. Cultures : Bananes, cresson, citrouille, manioc

Pour arriver au Cirque le plus verdoyant de La Réunion, le Cirque de Salazie on serpente le long des gorges creusées par la Rivière du Mât en passant par le" Pisse en l'Air", "la Roche qui pleure", puis par le "Pont de l'Escalier". et le "Pont de la Savanne".

Salazie tire son nom du malgache "salahaze" pattes de marmites", montagne à " doigts, également visible à Cilaos. Nommé Petit Sable, ce village devient Salazie habité depuis 1810. On peut aller à la "Mare à Poules d'Eau".

En montant vers Hell-Bourg, (nom donné en l'honneur de Anne-Chrétien Louis de Hell gouverneur du 5.5.1838 au 14.I0.1841.), aux premiers virages, on contemple les "Trois Cascades", dont le "Voile de La Mariée".

L’histoire du Piton d'Anchaing. Anchaing et Héva étaient des fugitifs malgaches , esclaves "marrons" qui durent remonter le lit de La Rivière du Mât après s'être enfui de chez M. Fontorbière cruel esclavagiste.

Réfugiés là, ils vécurent tous deux pendant un quart de siècle, une belle histoire d'amour et de liberté.

Lancé sur leurs traces, le redoutable chasseur de noirs Bronchard, surprend Anchaing alors qu'il pêche dans la Mare à Poule d'Eau. Il fait feu, blesse Anchaing qui pour lui échapper saute dans le lit de la Rivière du Mât, et retrouve Héva. Mais un jour il fait du feu qui signale sa présence. Une troupe escalade le Piton et les ramène chez les Fontorbière. L'esclavagiste est mort, et sa fille leur accorde le pardon. et ils vivront encore tous deux de longues années. Le poète Auguste Vinson auteur en 1883 sur Salazie raconte :"Ce fut comme un nid d'aigle sur un rocher au milieu d'un commerce de bois, mais pour Héva, semblable à une fauvette, ce fût un nid".

L’électricité à Salazie, Capagory après le débarquement, en 1942, promet de leur donner de l’électricité pour Noël, et serment tenu les Salaziens l’ont pour Noël.

Mais la centrale sera détruite lors du cyclone de 1948.

Victor Petit de la Rhodière, employé des Ponts et Chaussées, électricien, exploitant de cinéma ambulant, marionnettiste, guide touristique, , il est chargé de reconstruire la centrale électrique. Victor Petit de la Rhodière, vivra à Hell-Bourg pendant une dizaine d’années.

Le voile de la Mariée.

L’Eglise du Grand Ilet à Salazie a été classée Monument historique.

HELL - BOURG.

Ancienne résidence d’Ad-el-Krim, chef du Rif du Maroc en exil avec sa suite de 26 personnes dont deux femmes et quatre enfants. Il avait sa résidence au Chateau-Morange et une autre aux Trois Bassins.

Tourisme. -L’établissement thermal était dirigé par M. Legoy; l’hôpital militaire et le grand Hôtel des Salazes.

PATRIMOINE : les vieilles maisons créoles aux toits en bardeaux et aux lambrequins décoratifs des varangues.

Les deux guétalis du 19° siècle de la rue principale, et le domaine de la Mare à Citrons qui avait appartenu au directeur de l’usine sucrière du Quartier Français, René-Peel Payet, classés Monuments historiques par la Commission régionale du patrimoine historique, archéologique et ethnologigue, la Corephae, composée de fonctionnaires, d’élus et de représentants d’associations.

Visite : villa des Châtaigniers; l’église, le Monument aux Morts en bronze, une femme aux seins nus, devant la Mairie ; la salmoniculture, élevage de truites de M. Hirigoyen. Au cimetière d’Hell-Bourg où sont enterrés le poète écossais William Falconer et le brigand Volcenay Zitte . Le journal de L’Ile de La Réunion du dimanche 13 avril 1997 raconte son arrestation. "Ce dernier voleur est venu vers 1920 dans le cirque. Il fut arrêté chez sa soeur à Marla par des casques blancs armés de pistolets. Zitte a été grièvement blessé. Il est mort pendant son transport à Hell-Bourg." Et plus loin dans cet article du jounral : "Il a été capturé et décapité. Il n’ya d’ailleurs-dans ce cimetière- que son corps qui est enterré à Hell-Bourg. Sa tête avait été transportée à l’époque à Saint-Denis." raconte Alexandre Delarge. Alors qui croire ? On l’aurait décapité après sa mort, après son transport sur Hell-Bourg ?

Point d’exposition permanent de La Mare à Poules-d’Eau à l’ancien téléphérique de Bélouve.

Promenade : L’'Ilet à Vidot. Une piste descend vers les Bras Marron et Fontaine. Reprendre la G.1 qui par le grand Sable rejoint les Cols de la Fourche et des Boeufs, points d'entrée dans le Cirque de Mafate.. Descendre vers la Nouvelle, vers la passerelle: 15 minutes pour rejoindre la bifurcation d’où part le sentier vers le Piton d'Anchaing, signalé par pancarte à 7,400 km. Passer la ravine Olivette. L’ascension proprement dite du Piton commence, avec vue panoramique sur le cirque de Salazie, et on arrive au sommet après une heure.

La forêt de Bélouve, forêt primaire : tamarins centenaires endémiques

Excursions : Source Manouilh (dans les gorges de la Rivière du Mât).en sortant de Hell-Bourg, vers Terre-Plate. Bois de Pomme, Ilet à Vidot, Mare à Poule d’Eau, Mare à Vieille Place