Saint-André

SAINT-ANDRE 97.440

Population : 35.042 habitants :(Saint-Andréens. Culture : canne à sucre.

A 30 km. de St-Denis.

Patrie de Méziaire Lépervanche, de Nicol Robinet de la Serve. Son église et un pont ont été construit par l'Abbé Mignot. Cette commune comporte deux usines sucrières : Bois-Rouge et Ravine -Creuse appartenant au C.F.C. (Crédit Foncier Colonial) au Quartier-Français. Avant que le train n'arrive en gare de Saint-André, il se sera arrêté à Cambuston, gare isolée dans la savane; les voyageurs continueront en carriole, vers la Rivière du Mât-les Bas et le Champ-Borne.

Au Champ-Borne, on traite les feuilles de vacoa et d'aloès pour leurs fibres ;Jules et Amédée Gérard en 1883 créent une féculerie de manioc pour la fabrication du tapioca, ( en 1922 on exporte 1500 tonnes de tapioca) et d' arrow-root pour la poudre. Visite de l'église et de la cascade Lemeur à Saint-André. Après Saint-André le train passera sur le pont de la Rivière du Mât vers Saint-Benoît.

M. Loupy faisant école auprès de David de Floris, Patu de Rosemont et d'Eugène Martin, met au point le procédé de l'échaudage de la vanille.

Economie : Production de la vanille. 20 juin 1893, la St-Andréenne Rachel Andriamasse a fêté ses 103 ans; son père était mort un mois auparavant, en mai 1996.

Tourisme : Temple du Colosse, temple tamoul riche en couleurs, marches sur le feu. Maison de la Vanille de Saint-André.

BRAS DES CHEVRETTES, CAMBUSTON, CHAMP-BORNE, PELLEVOISIN, RIVIERE DU MÂT les BAS, - les HAUTS

C’est à Champ-Borne que le poète dyonisien Auguste Lacaussade, enfant, venait passer ses vacances sur la propriété paternelle.